Le chantier

DEMI-DIFFUSEUR NORD : ÇA SOULAGE DÉJÀ !

Le premier des trois aménagements du nouvel échangeur de Sevenans est en service depuis début septembre. Deux bretelles et un giratoire dont les effets positifs sur la fluidité du trafic se sont vite fait ressentir.

Un rond-point qui va dans le bon sens

Depuis la fermeture du tourne-à-gauche sur la N19, certains mouvements directs entre la nationale et la départementale n’étaient plus possibles pour des raisons de sécurité.
Mais ça, c’était avant le 6 septembre 2017 et la mise en service du demi-diffuseur nord. Les usagers venant du sud peuvent désormais rejoindre directement la D437 sans devoir effectuer le tour complet du rond-point situé à l’ouest de l’A36. « Outre le temps perdu, cela surchargeait le réseau en ajoutant du trafic dans un système d’échanges déjà très dense entre l’A36 et la N19. Le risque de remontées de file sur la voie de sortie d’autoroute était amplifié » précise Sylain Flety, conducteur d’opérations grands projets APRR. Autres usagers à trouver des bienfaits à ce nouveau rond-point, les utilisateurs de la D437 qui pourront rallier directement la N19 en direction de la Haute-Saône et l’A36 vers Montbéliard. Plus besoin d’aller d’abord jusqu’au rond-point desservant l’hôpital et la gare pour se retrouver en queue de bouchon ! Les choses seront également plus simples pour les véhicules sortant de l’autoroute depuis Montbéliard pour aller en Haute-Saône.

Optimiser les échanges, même entre exploitants

La construction du demi-diffuseur nord n’aura duré que quelques mois. S’appuyant sur les études et les acquisitions foncières débutées à l’époque par la DREAL*, APRR a pu démarrer rapidement les travaux. Cet aménagement matérialise plusieurs partenariats. Comme le rappelle Sylvain,
« une convention a été signée avec la Direction des routes du Territoire de Belfort, chargée de l’exploitation des routes départementales dont fait partie le giratoire. Les bretelles du rond-point menant à la route nationale sont quant à elles exploitées par la DIR Est ». Un tel découpage a imposé une double coordination et autant de contrôles et d’inspections. APRR a même créé une petite voie d’accès menant à une station d’épuration entièrement reconfigurée et exploitée par la communauté d'agglomération du Grand Belfort. Les différents exploitants impliqués dans le projet (Département, DIR Est et APRR) se réunissent régulièrement, en particulier pour établir un suivi qualitatif et quantitatif de ce premier aménagement du nouvel échangeur de Sevenans. Aménagement qui, rappelons-le, a été mis en service provisoirement : l’actuel Stop raccordant la bretelle à la nationale sera remplacé en fin de projet par un raccordement sur une voie d’entrecroisement le long de la future N19 en 2x2 voies.

* Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement

Des premiers témoignages concluants

Pour la CCI du Territoire de Belfort, cet aménagement constitue aussi un progrès dans les échanges professionnels, comme le rappellent deux entreprises du secteur « certains de nos clients ont ressenti une amélioration des circulations au niveau de Sevenans. Ça bouchonne beaucoup moins. Quand on va sur Belfort, c’est plus fluide même si c’est encore compliqué pour repartir côté Montbéliard/Héricourt. Il leur tarde que tout soit terminé ! » rappelle Guy Girardot, responsable de l’agence Loxam d’Andelnans. Patrick Coulot, Responsable de Belfort Cuisines à Bermont, a lui aussi constaté une première amélioration des conditions de circulation : « Avant le nouveau rond-point, quand je partais en clientèle, j’avais le choix entre aller jusqu’à la gare TGV pour faire demi-tour ou carrément passer par Danjoutin. Maintenant, je prends le nouveau rond-point et je sors directement sur l’autoroute ».