Cadre de vie

L’eau, source de précautions

La Douce, La Savoureuse, le canal de Montbéliard à la Haute-Saône, les gravières… l’eau est un élément incontournable du projet d’aménagement de l’A36 Sevenans. Une contrainte que la maîtrise d’ouvrage a choisi de transformer en opportunité…

La Douce retrouve son lit

C’est l’un des enjeux environnementaux forts de ce projet. La Douce, petite rivière longeant l’A36, retrouvera d’ici peu une physionomie beaucoup plus naturelle. APRR a en effet profité des nouveaux aménagements routiers pour procéder à une renaturation du cours d’eau sur un vaste périmètre. La disparition de l’échangeur côté Bermont et le nouveau tracé porté par de larges ponts permettront de gagner de l’espace. Sur un kilomètre, le lit de La Douce retrouvera ses méandres, les actuelles buses en béton étant supprimées. Cet aménagement environnemental sera réalisé en partenariat avec le service biodiversité du Territoire de Belfort.

Favoriser la circulation de l’eau

Avec cette nouvelle configuration des lieux, APRR doit veiller à favoriser au mieux l’écoulement de l’eau en cas d’inondation de La Douce et de La Savoureuse. Appuyées par une modélisation hydraulique, de nouvelles zones de compensation de crue seront aménagées, évitant ainsi que les terrassements réalisés pour les nouveaux aménagements ne viennent détériorer les conditions d’écoulement des eaux. L’ensemble de ces dispositions fait l’objet d’un arrêté au titre de la Loi sur l’eau.


  • Cadre de vie

    Pour que nature rime avec infrastructure

    L’aménagement de l’échangeur de Sevenans matérialise une volonté forte d’insertion des infrastructures dans leur paysage. Car si le projet a vocation [...]

    En savoir plus
  • Cadre de vie

    Mesures de conservation : l’effet papillon

    Rompu aux exigences environnementales, le Groupe APRR veille à ce que chacune de ses infrastructures s’accompagne de mesures dites
    « compensatoires [...]

    En savoir plus